Etape 6 – Antofagasta – Iquique

Vendredi 9 janvier – Etape 6 – Antofagasta – Iquique

David se rapproche du Top 10
David s’est classé vendredi 16e de l’étape à 17’45 » du vainqueur, Helder Rodrigues et est remonté à la 12e place du général, à 1 h 14’52 » du leader Juan Barreda Bort.
« Nous sommes arrivés à Iquique, lieu de l’étape de repos. Tout va bien, la moto est en super état. Je n’ai pas chuté, la spéciale était magnifique, avec des dunes, des crêtes. J’ai pris beaucoup de plaisir sur la moto. Le bilan de la première semaine est bon : j’ai une super moto, je suis 12e au général et peut-être 11e car Villadoms a loupé un way-point. J’arrive à l’étape de repos et il y a encore de quoi faire. Nous sommes à Iquique, au bord de la grande dune et de l’océan. Dimanche, on part pour la Bolivie pour une étape marathon de deux jours ».

Les autres pilotes du Team Casteu
Romain Souvignet s’est classé 23e à 28’22 » du vainqueur et est remonté à la 26e place au classement général, à 3 h 07’53 » du leader.
« Je suis super fier car, sur les six pilotes du team, six seront à l’étape de repos. Romain Souvignet est 26e au classement général, il roule vraiment très bien, super propre. On se régale tous les deux, nous faisons les liaisons ensemble, on forme vraiment une super équipe dans une très bonne ambiance ».

Samedi, journée de repos à Iquique.

Etape 5 : Copiapo – Antofagasta

 Jeudi 8 janvier 2015 – Etape 5 : Copiapo – Antofagasta

David : « Je reste raisonnable »

Ce jeudi, David s’est classé 16e de la 5e étape du Dakar (697 km dont 458 de spéciale) entre Copiapo et Antofagasta, à 17″47″ du vainqueur Marc Coma. Il figure à la 13e place du classement général, à 1 h 04’27 » du leader Joan Barreda Bort.

« Aujourd’hui, c’était dangereux avec du fesh-fesh, il fallait rester concentré tout le temps pour ne pas partir à la faute. Mais je prends confiance. La KTM bouge plus que l’ancienne mais elle est plus agréable à piloter, plus légère. Je prends mes marques, mais je ne mets pas dans le rouge en roulant le plus propre possible. C’est le 5e jour et on a tellement morflé le 2e jour que j’assure. Il y a encore de grosses étapes. Je suis très surpris par la vitesse des pilotes. Ça roule très vite devant, les motos KTM, Honda ou Yamaha sont hyper fiables. Sunderland est encore tombé devant moi et s’est cassé la clavicule, il a forcé et est parti à la faute. Ce Dakar est parti très fort et je reste raisonnable. Je suis surpris par Laia Sanz, elle roule vraiment super fort, elle est très pro ».

Le Team Casteu toujours dans la course

David parle des cinq autres pilotes du Team Casteu, qui restent tous en course : « Aujourd’hui, Romain Souvignet, 38e de l’étape, 32e au classement général, n’a pas pris de plaisir, subissant, comme tout le monde, le parcours. Mais il fallait être là et il réalise un beau Dakar pour l’instant.
Les autres sont rentrés tard. Charles Cuypers et Thierry Domenach ont roulé ensemble, ils étaient fatigués mais sont rentrés. Le moral et l’ambiance dans l’équipe sont super. Pour Charles Monier, tout va bien et Jean-Christophe Menard prend enfin du plaisir après avoir souffert de sa main ».

Ce vendredi, 6e étape entre Antofagasta et Iquique (688 km dont 319 de spéciale), avant une journée de repos de samedi très attendue.

David gagne une place

Mercredi 7 janvier 2015 – 4e étape Chilecito – Copiapo

David gagne une place

A l’issue de la spéciale de la 4e étape disputée mercredi au Chili, David s’est classé 15e à 16’40 » du vainqueur Joan Barreda Bort et a gagné une place (13e) au classement général, à 48’56 » du leader espagnol.
Romain Souvignet s’est classé 35e à 30’38 » et figure à la 30e place du général à 1 h 56’18 ».

Jean-Christophe Menard, 86e de l’étape à 1 h 28’47 » est 87e à 7 h 13’30 ».
Ce jeudi, la 5e étape emmène les concurrents de Copiapo à Antofagasta (697 km dont 458 km de spéciale)

On n’est qu’au début du rallye

Mardi 6 janvier 2015 – 3e étape, San Juan – Chilecito

David, 19e de la 3e étape du Dakar à 9’54 » du vainqueur, Matthias Walkner, se maintient à la 14e place du classement général, à 32’16 » du leader Juan Barreda Bort.

« Ce fut une spéciale… raisonnable. J’ai quand même attaqué, mais Sunderland est tombé très fort devant moi. Il s’est relevé mais il était sonné et ne savait pas où il était. Il sera sans doute très coubarturé demain. Cet accident m’a refroidi et j’ai préféré rouler tranquille. Je suis resté très concentré dans cette spéciale très dangereuse pleine de cailloux et de rios. Demain (aujourd’hui) je pars loin mais ce n’est pas grave car la spéciale est longue avec de la navigation. Et on en est qu’au début du rallye ».

Romain Souvignet : « Je fais ma course »
Romain, 31e de l’étape à 21’29 », est 31e du général à 1 h 25’40 ».
« Après deux jours d’une bonne prise en main de ma moto, il y a eu une grosse étape difficile lundi. J’ai bien souffert, j’ai dépanné la Sherco no88 qui n’avait plus d’essence. Il faisait 50 degrés et, pendant la manoeuvre, j’ai vidé mon Camelbak. Je n’avais plus d’eau. Quand je suis arrivé, épuisé, je suis resté 10 minutes à l’ombre pour récupérer… Mais c’est super, je me régale avec la moto. Je roule sur un bon rythme qui me va bien physiquement. Si je double ou si je me fais doubler, ce n’est pas grave, je fais ma course ».

Les quatre autres pilotes du Team Casteu toujours dans la course
David parle des quatre autres pilotes du Team Casteu :
« Ils sont rentrés très tard lundi soir et ils ont très peu dormi. Jean-Christophe Menard est tombé très fort en doublant un quad et il est reparti sur un petit rythme. Charles Cuypers est tombé dans le fesh-fesh et est reparti. Thierry Domenach a eu un gros coup de chaud. Charles Monier a fait le pompier pour Moulin, victime d’une fracture ouverte de la jambe à la suite d’une collision avec Carlos Sainz, puis il est rentré en neutralisation. Tous les quatre ont pu repartir ce matin (mardi), mais ils vont arriver tard ce soir ».

Ce mercredi, 4e étape entre Chilecito (Argentine) et Copiapo (Chili) : 909 km dont 315 de spéciale.